Conduite à tenir en cas de fièvre pour les patients en cours de chimiothérapie PDF Imprimer Envoyer

La chimiothérapie peut induire une baisse de vos globules blancs, ce qui vous rend plus fragile vis-à-vis des infections. Cette baisse n’est pas grave en soi, mais si elle s’accompagne de fièvre, cela peut traduire une infection qui peut rapidement s’aggraver du fait du manque de globules blancs (dont le rôle est de lutter contre les bactéries).

En cas de fièvre supérieure à 38.5°C (ou si la fièvre est supérieure à 38°C à deux reprises à au moins une heure d’intervalle), sans autre signe de gravité (vous vous sentez comme d’habitude), il faut faire en urgence:

  1. Une Prise de sang : à l’aide de l’ordonnance ci-jointe* : il s’agit d’une Numération Formule Sanguine (NFS-plaquettes) dont les résultats (à obtenir dans la journée), montreront s’il y a ou pas une diminution des globules blancs.

2) Prévenir votre médecin généraliste, ou s’il n’est pas joignable votre médecin référent en cancérologie. En dehors des heures d’ouverture du laboratoire de ville et de votre médecin généraliste, présentez vous aux services des Urgences de votre Hôpital ou Clinique, où une prise de sang et un examen médical seront effectués.

  1. Si vos globules blancs sont bas il vous faudra être hospitalisé(e) pour débuter un traitement antibiotique.
  2. Si vos globules blancs sont normaux, votre médecin traitant vous examinera et jugera des suites à donner.

En cas de fièvre supérieure à 38°5 (ou si la fièvre est supérieure à 38°C à deux reprises à au moins une heure d’intervalle) ou au contraire nette diminution de la température (inférieure à 36°C), et que votre état général s’est brutalement aggravé (malaise, vertiges, perte de conscience …), une hospitalisation en urgence est souhaitable. Prendre contact avec votre médecin généraliste ou votre médecin référent en cancérologie. A défaut présentez vous au service des Urgences de votre Hôpital ou Clinique. Si personne ne peut vous accompagner aux Urgences, téléphonez à votre ambulancier ou au 15 qui pourra vous envoyer une ambulance.

En cas de température comprise entre 37 et 38°C, et en l’absence d’autres symptômes associés dans l’immédiat, il n’y a pas lieu de s’inquiéter ; continuez à surveiller votre température.
Vous pouvez faire baisser la température avec du paracetamol (Doliprane®, Efferalgan®,…) si la température est supérieure à 38,5°C et que vous la supportez mal.